Fady ambroisE

Hello ! C'est ici que NOUS partageons sur la vie au quotidien : poèmes, pensées, analyses et interviews. N'hésitez pas à nous laisser vos avis en commentaire !

Abonne-toi par email 📩

lundi 1 octobre 2018

"Tous unis, sauvons BENI !" — Un message de Dr Slam Stone

Pendant que la ville de Beni cherche à se débarrasser de la fièvre hémorragique à virus Ebola, cette terre qui depuis un moment a subi le martyr se retrouve à nouveau baignée dans son propre sang suite aux tueries qui regagnent peu à peu le terrain.

"Je crois que chacun doit agir à son niveau pour rendre cette lutte effective, et surtout la demande est que les autorités territoriales de notre république ne demeurent pas silencieux face à cette situation qui en fait devient agaçante. Avec l'aide de Dieu, la ville de Beni et tout le reste du pays retrouveront la Paix tant attendue. Mes sincères condoléances aux familles biologiques des victimes, et qu'elles trouvent en Dieu la plus grande consolation.Dr Slam Stone

Note sur Ebola:
La fièvre hémorragique à  Ébola est une maladie virale très souvent mortelle et tue 50 à 90% des cas présentant des manifestations cliniques.
Son agent pathogène qui est le virus Ébola est issu de la famille des Filoviridae.


Des quatre sous-type de ce virus, trois sont effectivement présents en République Démocratique du Congo et attaquent l'homme et se transmettent par contact direct avec le malade atteint, ses organes, ou ses différents fluides biologiques, voire le cadavre du défunt. La transmission peut aussi se faire par la manipulation d'animaux porteurs du virus, vivants ou morts.

Des précautions anti-infectieuses nécessaires sont prises et des techniques d'isolement sont appliquées pour éviter la contamination du personnel soignant et autres agents de santé.
La période d'incubation varie entre 2 et 21 jours.

Symptômes
Une brusque montée de température, avec une faiblesse intense, des myalgies, des céphalées et des maux de gorge. Cette fièvre est souvent suivie de vomissements, des diarrhées , d'éruptions cutanées, d'insuffisance rénale et hépatique et d'hémorragies internes et externes. Les analyses de laboratoire révèlent une baisse de la numération des leucocytes et des plaquettes, ainsi qu'une élévation des enzymes hépatiques.

Diagnostic
Des tests spécialisés sur les échantillons de sang mettent en évidence des antigènes spécifiques ou des gènes du virus. Il est possible de détecter des anticorps contre le virus et d'isoler celui-ci en culture cellulaire. Ces examens de laboratoire présentent un risque biologique extrême et ne doivent être pratiqués que dans les conditions de confinement les plus rigoureuses possibles. Les progrès des techniques de diagnostic ont abouti à l'élaboration de méthodes non invasives (sur des échantillons de salive ou d'urine) et à des tests sur des échantillons inactivés qui accélèrent le diagnostic au laboratoire et contribuent ainsi à la prise en charge des cas et à la lutte contre les flambées.

Traitement
Les cas graves doivent être placés en unité de soins intensifs, car les malades sont souvent déshydratés et doivent être mis sous perfusion ou réhydratés par voie orale avec des solutions d'électrolytes.

Un dessin de Dr Slam Stone, l'artiste multidisciplinaire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Amour coupable