Fady ambroisE

Hello 👋 C'est ici que NOUS partageons sur la vie au quotidien : poèmes, pensées, analyses et interviews. N'hésitez pas à nous laisser vos avis en commentaire !

Abonne-toi par email 📩

mardi 27 février 2018

Rossy Mukendi : rêve amer 💔

Moi, cette nuit, j'ai rêvé qu'on m'avait abattu en plein air !😰

Pour rien au monde je ne souhaiterais revivre ce rêve horrible. J'ai rêvé cette nuit qu'on m'avait abattu en plein air, sur l'espace public, sous les yeux impuissants ou lâches (je ne sais pas) de la population pour avoir manifesté.

Dans mon rêve, le président Kangame était en visite diplomatique à Ikata (capital de Mboka ya Kimia). En train de faire les 100 pas avec son homologue mboka-kimian : le tout puissant président Mokonzi Tiliwa (Au pouvoir bien avant sa naissance. À force de modifier la constitution, elle était juste devenue orale. Il promulguait des lois dès que sa maîtresse lui frustrait), ils ont été hués par la foule dans laquelle j'étais en les rappelant avec des mots crus, les maux dont ils étaient auteurs. Les mboka-kimians en avaient assez d'eux. Mokonzi Tiliwa  avait appauvri le pays à son profit. Vendant une partie du territoire national au président Kangame pour ses projets des plantations aéronautiques. L'invité offusqué, ordonna avec la bénédiction du président, l'arrestation de toutes les personnes présentes.

Je ne sais pas comment, mais je me suis retrouvé parmi les interpellés. Je voyais l'arme braquée sur moi, pendant que je me demandais: où irais-je après ? S'en était finie là avec ma vie ? Ils vont servir d'exemple disait-il.

Ce qui m'effreyait, n'était pas leurs balles, mais plutôt mon ignorance de l'après mort.

Dès qu'on m'a tiré dessus, je suis sorti de mon corps  en même temps que la balle qui a traversé ma tête. 😱
J'ai senti l'esprit de vengeance me remplir 😠😡 et j'ai commencé à errer à la recherche d'un corps où habiter momentanément, le temps de trouver justice. Le temps que les coupables payent.

L'avantage d'être un fantôme est que : tu n'as pas besoin de moyen de transport pour te déplacer. Tel un ballon d'air, je flottais dans les airs qui me secouer dans tous les sens. 🎈🎈🎈

Triste et anxieux de retrouver ma dulcinée qui donnait un spectacle théâtral afin de lui faire part de ce qui m'était arrivé, j'occupai dans l'empressement, un corps. 🙆‍♂️🤦‍♂️Un jeune qui n'avait rien à voir avec moi, un blanc. Il venait sûrement lui aussi voir le spectacle. Pas de chance pour nous 2.😂😂😂

J'entrai dans la salle et fit l'effort pour que nos yeux se croisent, mais en vain hélas. Je m'approchai à peine d'elle après le spectacle, mais sans effet. J'étais un blanc qui se tuait à lui dire quelque chose qu'elle n'arrivait à saisir.
Et dans mon sommeil, blessé, je versai des larmes !

J'ai réalisé que ce n'était qu'un rêve quand le lave-linge  dans la douche a arrêté de fonctionner, laissant un clic qui coupa mon sommeil.


Ça, ce n'était qu'un rêve...

Mais pour Rossy Mukendi, ce n'était pas rêve. Sa femme et ses enfants vont se réveiller chaque jour en espérant que s'ait été peut-être un rêve ! (S'ils trouvent sommeil bien-sûr). Dommage, c'est la réalité.😓😢😭


Une épouvantable réalité ! Se faire tirer dessus pendant que tu ne constituais pas un danger. Se faire tirer par ceux à qui tu as ramené des médailles et qui aujourd'hui te rabaissent au rang de délinquant pour justifier leur barbarie. 😓🔫 🏥🚑 ⚰
🤧
Que ce sang versé ne soit jamais oublié!
Son âme réclame justice, que les auteurs de ces actes ne trouvent aucune seconde de répit.
😭
Une âme en pleurs
Face aux hommes sans coeur

"Le peuple gagne toujours" ✊✊✊
Rosy Mukendi quelques heures avant la marche du 25/2/2018 qui s'est soldée par sa mort par balle.

L'un de ses messages sur son compte Facebook 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire