Fady ambroisE

Hello 👋 C'est ici que NOUS partageons sur la vie au quotidien : poèmes, pensées, analyses et interviews. N'hésitez pas à nous laisser vos avis en commentaire !

Abonne-toi par email 📩

samedi 18 novembre 2017

Non à l'esclavage de l'homme NOIR en Libye !

C'est triste de voir qu'en plein 21ème siècle, un peuple se permet de prendre l'autre en esclavage.
Le sang a tellement coulé pour que ce système soit banni. Mais le voir resurgir, pire encore, à travers vos frères africains, c'est une insulte à la race noire. Une insulte à l'être humain.

Non à l'esclave de l'homme en Libye et partout au monde, sous toute ses formes !!!

Quelque soit sa couleur; noire, rouge, blanche, jaune, verte voir même bleue. On a tous droit à la LIBERTÉ.

🎹🎸🎷🎙🎶
🎵Cent ans dans la peau de l'esclave
Et juste après cent ans de plus
Chercher des miettes sous la table
Avant que les blancs ne marchent dessus
Dormir sous des paquets de planches
Chanter seulement le dimanche
Tu vois la femme noire
Dans le rôle de la bonne
Avec tout à côté
Tout tordu sous bonhomme
Après ça faut pas que tu t'étonnes

C'est eux qui ont fait
Eux qui ont fait
Son House et Charlie Patton
Howlin' Worf et Blind Lemon

Bien rouge le sang de l'Afrique
Sur la jolie fleur du coton
La toute nouvelle Amérique
La belle démocratie "Welcome"
Bâteaux déportant les villages
Au bout de l'immense voyage
Gravé dans la memoire
Pour des années lumière
Chaque larme d'ivoire
Chaque collier de fer
Après ça faut pas que tu t'étonnes

C'est eux qui ont fait
Eux qui ont fait
Son House et Charlie Patton
Howlin' Worf et Blind Lemon

Toujours plaire aux marchands de fantôme
Elle qu'on achète et lui que l'on donne
Naître avec la peine maximum
Toujours vivant dans ce que nous sommes
Peuple interdit du reste des hommes
Cherchent le bleu de l'ancien royaume
Eux qui ont fait faut pas que ça t'étonnes
Son House et Charlie Patton
Blind Blake et Willie Diton
Ma Rainey et Robert Johnson
Howlin' Worf et Blind Lemon
Son House et Charlie Patton🎵

Paroles de la chanson "Cent Ans De Plus" de Francis Cabrel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire