Fady ambroisE

Hello ! C'est ici que NOUS partageons sur la vie au quotidien : poèmes, pensées, analyses et interviews. N'hésitez pas à nous laisser vos avis en commentaire !

Abonne-toi par email 📩

samedi 29 juillet 2017

Christian Gombo, jeune fabuliste congolais

Un jeune congolais s’impose dans la littérature congolaise. Amoureux des lettres depuis son enfance, avec sa plume, Christian Gombo réalise ses rêves. Les rêves d’ancrer et de marquer sa génération avec ses vers et fables.
Christian Gombo
Qui est Christian Gombo ?
Christian Gombo, je suis seulement un citoyen du ciel (Plus large qu'un simple citoyen du monde) qui ne vit que pour lire et écrire, d'ailleurs c'est tout ce que je fais quand même bien.
Je suis né à Kinshasa, dans la maison de ma mère, un certain 8 juillet. Né aussi pour mourir à cause d'une maladie grave que je ne souhaite à personne et qui m'a quittée miraculeusement aux humanités. C’est cela qui a fait que je grandisse protégé comme un œuf avec pour seuls amis, les livres. Et depuis tout petit, j'écris et c'est en 2016 que j'ai publié mon premier livre.
Comme études, j’ai fait mon école maternelle à Fatima, les études Primaire et secondaire (Humanités littéraires) au Collège Boboto et Licencié en Economie Rurale de l’Université Protestante au Congo(UPC).
Pour le moment je suis Analyste de crédit à FINCA RDC, Ecrivain et commerçant.

Pourquoi avez-vous choisi de vous lancer dans la littérature ? 
Envie de dire que c'est la littérature qui m'a choisi mais je préfère le taire. Au fait, je suis amoureux naturellement de lettres depuis ma tendre enfance car cela me fait du bien. Aussi, la littérature n'est pas une science exacte en cela elle traduit parfaitement  l'imperfection humaine. Qui sommes-nous en effet pour manipuler les sciences exactes ? S'il y en avait seulement croyez-moi, tout serait parfait dans ce monde sans problèmes.

Comment doit-on te qualifier dans ce monde de la littérature ?
Je suis juste un amoureux du beau dans l'art en général et un poète (Fabuliste).
 
Parles nous un peu de votre livre : « Les fables de Christian Gombo illustrées par Crebix Mozalisi » où l'on attend parler les animaux ; à quand sa sortie et de quoi parle-t-il ?

Mes fables illustrées sont d'abord une nouveauté littéraire dans notre pays. C’est la preuve ultime que tous les artistes peuvent travailler ensemble pour produire des œuvres uniques et historiques au final, ce sont des histoires où les animaux ici sont mis en scène pour instruire le genre humain. Bien de thèmes sont là brossés : L'orgueil, La gourmandise,...etc.

Officiellement, elles sont déjà parues mais comme le marché du livre au pays n'est pas très développé, on a fait une commande chez l'imprimeur et nous ferons dans un premier temps la distribution nous-mêmes en attendant de trouver de points de ventes. En ce sens merci pour la confiance de ceux qui ont déjà commandé et pour ceux qui le feront. Au plus tard, dimanche 6 aout, ils auront déjà leurs livres papiers.

Ce livre est-il votre premier ?
Non, c'est mon deuxième livre. Mon premier livre a été édité par Edilivre. Un recueil de poème intitulé "les on-dit qui traduisent nos vies".

Quel est votre public ?
Tout le monde et les africains en premier car je livre là à ma manière de leçons qui peuvent nous aider à nous valoriser.

Dans ce domaine, évoluez-vous seul ou avec l’aide des partenaires ?
Jusque-là avec mon ami dessinateur Crebix Mozalisi nous travaillons seuls avec l'éditeur NZOI et on espère convaincre bien de partenaires tant l'œuvre est historique et unique.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées dans votre carrière d’écrivain ?
Premièrement, la fermeture d'esprit de bien de collègues écrivains qui croient à la réussite en travaillant solo. Alors qu'on a tout à gagner si on travaille ensemble...
Deuxièmement, le sous-développement de mentalités de nos populations qui ne croient pas au succès sur la voie de l'écriture alors que ce sont de métier à valoriser...
Troisièmement, on ne sent pas l'Etat investir dans le domaine culturel comme il devait et cela tue la culture du lire et de l'écrire...

Quelles sont vos ambitions ?
Je n'en ai qu'une seule: Aller au paradis  pour avoir fait ce que je devais faire sur terre. Pour ce, je suis prêt à tout dans le sens de l'Amour.

D'où tirez-vous votre inspiration ? 
Mon inspiration vient de mes intenses observations de faits naturels qui composent ma réalité. Je ne regarde pas toujours, en tout j'essaie de mieux voir, c'est alors qu'instinctivement j'entends de voix qui me dictent des choses que j'essaie de rendre intelligible aprés. Et je crois que cela vient sans doute de Dieu. Ainsi, je vis ma vie comme un film où j'ai le rôle principal et de tous mes contacts j'ai eu tant d'histoires à ecrire et je continue de le faire...

Un dernier mot pour vos lecteurs et lectrices
Merci à ces personnes qui prennent le temps de me lire, surtout plus à Mamour qui me lit trop souvent...Merci à eux car je vois que certains de mes mots ont de l'utilité et je ne serai rien sans eux car je n'écris pas que pour moi seul...

5 commentaires:

Amour coupable