L'enfance de mon enfance

Abonne-toi par email 📩

mercredi 12 juillet 2017

BABELA MUANA WA MUNTU, WA MUFUA WA TELEJA, l'oracle de Dieu a dit...

Aujourd'hui, les gens meurent, demain encore il y aura des morts. Mais ce qui compte est de mourir dans la vérité. Certains meurent à cause de leur manque de sincérité et d'autres pour leur ignorance.
Ceci est un message adressé au monde entier en général mais aux sacrificateurs en particulier. Les Luba disent : « BABELA MUANA WA MUNTU, WA MUFUA WA TELEJA ». C’est-à-dire que quand un parent conseille son enfant, toi orphelin, profites-en.


Dieu ne cesse de nous interpeller ces derniers temps, en rappelant combien la période est mauvaise. En nous fixant la conduite à tenir (d'être saint) durant cette période, en nous recommandant d'aller au plus vite dans l'hôpital de l'arc-en-ciel (lieu où les sacrificateurs se rendent pour être soignés des leurs maladies spirituelles ou physiques par la prière) pour se mettre à l'abri en confessant le mal qui leur dérange (vol, mensonge, l'ivresse, impudicité, impolitesse, la convoitise, etc. Bref, tous ce qui ne l’honore pas) pour ne pas être parmi les victimes de la pluie qui s'annonce.

Mais combien d'entre nous irons avec sincérité confesser ?


Dans la vie courante, beaucoup meurent parce qu'ils n'ont pas dit la vérité aux médecins sur leurs maladies. Tu as, des jours plus tôt avorté et aujourd'hui ça te dérange régulièrement, parce que l'intervention n'était pas efficace. Tu te rends à l’hosto et le médecin te demande ce qui ne va pas, oh « médecin j’ai un problème d’estomac et la tête me dérange ». Le médecin te prescrit les médicaments contre les maux de tête et d’estomac, les jours plus tard ta situation s’aggrave et tu meurs…
Ce que tes proches verront sera que Dieu t’a laissé mourir, ils ne verront pas combien tu étais toi-même ta propres cause, ils ne verront pas comment tu as caché ta maladie et sa cause au médecin. C’est le cas pour nous qui allons confesser auprès de Dieu. Tu es dérangé par l’impudicité, tu collectionnes des copines comme des trophées, mais si tu veux confesser, tu diras que tu es dérangés par l’ivresse, par la paraisse, etc…MENTEUR !!!
Tu es animé par la convoitise, ce qui fait que, si tu vois quelqu'un avec une nouveauté, ton cœur bat à 300 à l’heure et le seul désire est de t’en accaparer et tu commets le vol…

Quand tu es sans argent, là tu es un agneau, un ange. Mais une fois l’argent dans tes mains, le soleil ne se couchera pas sans que tu aies pris l’alcool, tous les Night-clubs de la ville te connaitront, les belles de jour ou de nuit n’en parlons même pas. Tu retourneras chez toi qu’une fois la poche vide. Mais quand il faudra aller confesser, tu diras que tu es pauvres, tu ne sais pas avoir l’argent, qu'aucune de tes entreprises ne réussisse, etc…MENTEUR !!! 
C’est la sincérité qu’on a dans notre intimité avec le seigneur qui peut nous guérir.

Le changement occasionnel ou la repentance saisonnière

J’appelle la repentance saisonnière ou changement occasionnel cette attitude de changement qu’on adopte juste momentanément à cause d’un évènement ou d’un avertissement et une fois le vent passé, on revêt son habit d’autre fois. C’est comme ça que beaucoup d’entre nous se comportent. Croyant d’un jour, juste pour voler la bénédiction de son pasteur.
Quand tu entends dans l’église les prophètes de Dieu annoncer que : « le temps est mauvais, et que tout fidèle puisse vivre dans la sainteté car celui qui ne se conformera pas à cette loi mourra, que certains rencontreront la mort en plein action et d’autres ça sera en conséquence de leurs péchés » là tu deviens un ange, tu confesses et tu te repens. Mais par après, quand tu te sens à l’abri, tu redeviens à ta vie d’ivresse, d’impudicité, de vol, etc.


Tu n’es pas si diffèrent d’un païen qui rencontre une fille croyante en route et la suit jusqu’à l’église, se converti pour se conformer à ses lois et après un temps abandonne l’église quelques mois après avoir l'épousé ou pire, abusé d'elle.

Voilà donc pourquoi nous n’avançons jamais, pourquoi à tout moment on est interpelé par Dieu, pourquoi on ne connaitra jamais la gloire du seigneur. Pour deux grandes raisons : premièrement nous ne nous présentons pas devant lui avec sincérité et deuxièmement nous nous repentons que momentanément (changement occasionnel) et non pour la vie.

Croyant d'un jour, 
Pécheur pour toujours...

Le changement doit être intégral et permanent. Bien sûr que le changement est un processus. Un processus qui commence par l’acceptation de son état (C’est en prenant conscience de sa maladie qu’on peut se présenter auprès du médecin avec espoir de recevoir un bon traitement tout en suivant ses consignes à la lettre) et en suite la confession, la repentance avec décision de ne plus retomber.

TUETU BAKUIDI KA TUENA TU TENDELELA BU BENA LUBOMBO
BUALU BUA BENA LUBOMBO BADI BAYISHA BANTU MALU ADJIBU KABAYI BENZA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire