Abonne-toi par email 📩

samedi 22 octobre 2016

Aujourd'hui je n'écris pas pour informer, pas pour raconter . Mais j'écris pour avoir des réponses. Des réponses aux sujets qui fâchent, des réponses à nos inquiétudes.

Aidez moi si je suis lu!
Je me demande si entre un Accord politique et une Constitution, que ce qui est au dessus de l'autre ou que ce qui a plus d'importance ?
Si vous me dites que c'est la constitution, je vous poserai encore la 2 ème question de savoir : comment une personne qui n'a pas respectée la constitution pourrait respecter un accord politique?
À ceux qui s'attendaient à un respect de cet accord. Bonne chance!
À moins que vous sachiez déjà l'issue de tous ça, mais vous continuez à distraire le peuple avec vos expressions de l'académie française et vos gros gros français là.
"Lorsque les agissements d'un individu bafouent les valeurs de la société, nous sommes tous des victimes."

vendredi 21 octobre 2016


La cause principale du sous-développement est "la structure mentale". C'est notre mentalité qui est à la base de notre développement et notre sous-développement également. 

 

Saviez vous que l'ennemi du Congo RDC c'est le congolais lui même?

Si l'on sème en chacun de nous l'amour du prochain et l'amour du Congo, nous allons changer ce pays. Car en cet instant, chaque acte que nous poserons, nous regarderons ses conséquences sur notre entourage. Nous nous poserons les questions de savoir :
- En quoi cet acte a contribué?
- Quelle est son influence sur mon entourage?

Un vieux me raconta son voyage dans un pays d’Europe :
Il se promenait avec son ami, la femme de son ami et leur petite fille de 8 ans. La famille y résidait depuis plus de 15 ans.
Ce qui a marqué le vieux pendant son séjour, n’est pas le climat du pays rassurez-vous (car en cette saison, pour mieux marcher il fallait s’habiller en un vêtement 2 fois plus lourds que soi), ni la manière dont les maisons étaient bâties et s’alignaient pour donner un beau paysage. Mais plutôt la manière dont il a eu la honte de sa vie en se faisant rééduquer par cette gamine de 8 ans.

Il était dans un pays étranger, mais n'avait pas oublié de laisser derrière lui ses mauvaises habitudes du pays. Pendant la promenade avec la famille de son ami, il buvait sa bouteille d’eau calmement pendant qu’ils marchaient tout en admirant le paysage. Après avoir fini de prendre son eau, Mr laissa tomber sa bouteille au sol et continua la conversation comme si de rien n’était. Mais cela ne resta pas inaperçu pour la jeune fille. Elle se retourna, ramassa la bouteille, chercha la poubelle la plus proche, y jeta la bouteille et rejoignit ses parents qui faisaient sablant pour ne pas gêner leur ami. Et l’ami était complètement mouillé tout en gardant un sourire jaune.
Et depuis qu’il est au pays, il ne se permet plus de poser un tel acte et influence même son entourage à ne plus jeter les ordures par-ci par-là. Il y a eu changement de mentalité.

Un autre vieux me raconte encore, mais là ça se passe dans l’un des pays limitrophes alors qu'ils étaient dans une boîte de nuit. Une incompréhension se dégénère en une bagarre et ils sont interpelés par un officier, de la police. L’officier compris que le Mr était RD congolais car selon lui, ils se reconnaissent par leurs attitudes et habitudes : d'ambianceur, de clubbeur, fêtard et couche-tard. Au lieu de répondre aux questions de l’officier, Mr se contentait de sortir de sa poche un billet de 100$ pour remettre à l’officier. L’officier fâché, n’a pas pris l’argent et lui dit avec un ton sévère : « Je comprends, mais je te laisse partir parce que je sais que c’est comme ça que vous êtes habitués dans votre pays ». L’homme rentra chez lui, il avait des larmes aux yeux, car il venait de confirmer auprès de l'officier comment il venait d’un pays des corrompus et corruptibles.

C’est la manière dont la mentalité des gens est structurée qui développe un pays. Notre mentalité se reflète par nos agissements, reflète notre personnalité et c’est notre identité. En vivant pendant longtemps avec des mauvaises habitudes, on risque de croire que cela est correct.

Cette mentalité de faite du bien que si on y trouve sa part, cette mentalité de jalouser quelqu’un juste parce qu’il est plus fortuné que toi, cette mentalité de jeter les ordures dans la rue juste parce que une personne y a jeté avant vous. C’est l'image que nous donnons de nous et de notre pays. C'est notre couleur.

Une vieille citation qui dit: "Lorsque les agissements d'un individu bafouent les valeurs de la société, nous sommes tous des victimes."

Nous sommes tous les victimes au moment où on laisse nos musiciens exhiber leurs nudités à la télé, sans parler du message laissé par leurs chansons. 
Nous sommes tous les victimes quand un diplomate ou politicien décide d'engager la nation au détriment de la population, mais dans son intérêt. 
Nous sommes tous les victimes quand tu décide d'investir dans un secteur juste en tenant compte de tes dividendes mettant de côté ses externalités négatives.

jeudi 13 octobre 2016

Ma copine GPS, un mal nécessaire.


Je parie que là vous êtes en train de vous demander : "mais que viennent faire les mots copine et Gps ensemble dans cet article ?"

Le GPS comme on le sait un système de géolocalisation fonctionnant au niveau mondial et qui repose sur l'exploitation de signaux radio émis par des satellites dédiés blablabla blablabla. En termes plus simple je dirais que c'est une application qui permet de retrouver des itinéraires et des lieux avec précision. On retrouve ces applications dans les téléphones mobiles, les ordinateurs et véhicules.
Quand le GPS  est activé dans ton téléphone, tu peux pendant tes conversations par message ou appel internet, envoyer ta position à tes amis. 

Ainsi, pas moyen de dire à ton patron pendant l'appel que tu es déjà arrivé au boulot alors que ta position Gps indique encore la maison. Cela aide aussi en cas de perte de téléphone, de retrouver l'endroit où il se trouve s'il était connecté ou à une des applications appropriées.

Dans la vie courante, il y a également des copines GPS ou qui vous transforment en GPS. Ces partenaires qui demandent à tout moment d'avoir vos positions comme une personne "placée en surveillance électronique". Ce sentiment d'avoir toujours à rendre compte. De donner sa position après chaque minute:

Au levé du jour, chérie je viens de me réveiller et je vais sous la douche ; 

20 minutes plus tard..
Chérie! J'ai fini de me laver là je m'apprête à sortir pour le boulot , de que j'arrive, je te fais signe.

8h15...
Allô bb, tu es déjà arrivé ?  Je voulais m'assurer que tu es bien arrivé. Bonne journée ! 

13h10...
Bon après midi chérie,  je viens de prendre ma pause, là je prends un café. A plus ! 

17h40...
Greiiiiiiiiiiih...
Greiiiiiiiiiiih...
Oui, allô chérie!

ELLE 
  • Pourquoi ce silence toute la journée ? Tu es où ? Tu n'as pas encore fini ? 
LUI
  • Si, j'ai fini là je viens de prendre un taxi pour la maison. 
ELLE
  • Tu as fini depuis tout ce temps et tu ne sais pas faire signe ? Tu  attendais seulement que je t'appelle ? 
  • Et comment ça tu es dans un taxi je n'entends même pas les bruits des véhicules qui roulent ? 
LUI 
  • Chérie, nous sommes bloqué dans un embouteillage terrible au niveau de "Poids lourds", et les  véhicules roulent à peine. Une fois à la maison je te fais signe.
ELLE
  • Ok, appelle moi dès que tu arrives à la maison sans tarder. Bisous😘
LUI 
  • Hum, ok.😠 

Et l'homme a intérêt de rappeler dès l'arrivé. S'il rappelait 15 ou 20 minutes plutard, c'est tout un problème au téléphone. Il peut même passer 90 % de la communication à justifier le pourquoi de ce retard.
Et là c'est juste un appel pour signaler son arrivé. Plus tard il devra encore rappeler et avant de dormir également.

Il n'y a pas plus attentionné qu'une femme amoureuse je vous assure. Quand une fille  tient à toi, elle cherchera à tout moment avoir de tes nouvelles et être avec toi, certains la qualifieraient d'une " fille collante". (Je n'ai pas dit que ce sont toutes les filles qui se comportent ainsi.)
Certaines font ça juste pour avoir le contrôle sur l'homme.

Généralement l'homme déteste ça, car il a besoin de l'attention mais pas d'une fille à qui il doit  rendre des comptes à tout moment de ses faits et gestes. C'est plutôt la femme qui a besoin de ça plus que lui, elle veut d'un homme attentionné. Cet homme qui dès le levé du jour, passe un coup de fil pour savoir comment elle a dormi et qui l'appelle à tout moment.
Le fait est que c'est au moment où l'homme n'agit pas de la sorte que l'inverse se déclenche automatique, et elle renverse sur l'homme l'attention qu'elle attendait de lui., et tu es transformé en un émetteur des positions.

Dans un couple où les 2 travaillent,  ces genres des problèmes ne se posent pas trop car les deux sont tellement occupés à leurs activités qu'ils ne sentent pas trop ce manque. Mais cela n'exclut pas que les 2 aient besoin d'attention et d'affection l'un de l'autre, car plus le temps passe, plus leur amour diminue.
Cette attention  dérangeante est à la fois un mal nécessaire. Sauf qu'il faut une compréhension de 2 parties pour les horaires de chacun, pour ne pas que ça puisse entrer en conflit avec les activités de chacun. C'est ainsi qu'il faut toujours converser pour entretenir la relation.

Ça vous a plu ? Partagez cet article avec votre communauté et laissez-moi un mot !


samedi 8 octobre 2016

Congrès : Joseph Kabila peut-être que…
Ce n'est plus tabou de le dire : la crise, On est en plein dedans !

Un article de Serge ONYUMBE WEDI,Analyste Politique Indépendant, Expert en Communication

Le gèle des avoirs par-ci, la limitation de la durée des visas octroyés aux dirigeants congolais, par-là. Des marches réprimées, des escapades verbales en longueur de journées par médias interposés. Des massacres à Beni. Des révoltes à Kananga. Et j'en passe…

Et pourtant, à la cité de l'Union Africaine, le dialogue politique n'a pas encore fini de faire ses recommandations. Lancé le 1er septembre dernier pour une durée de deux semaines, ces assises en sont à leur 6ème semaine et rien ne laisse augurait sa fin prochaine. Pas de panique, le Dialogue Intercongolais à Sun City en Afrique du Sud s'était  achevé  au terme de 52 jours par un accord… partiel entre le gouvernement de Kinshasa et le mouvement rebelle de Jean-Pierre Bemba. C'est ce qui a permis l'organisation des premières élections démocratiques après 40 ans.

Pendant ce temps, la pression monte de partout sur le régime en place. Si hier, le Royaume de Belgique mettait ses gants pour parler du processus électoral en RDC, aujourd'hui il n'y a plus à se tromper. À l'instar des Etats-Unis, le Canada, la France et la Grande-Bretagne, le Gouvernement belge a durci également le ton et soutient mordicus, que le dialogue soit plus inclusif pour permettre une sortie de crise, dans le strict respect de la Constitution.

Et dans la foulée, on entend s'annoncer très prochainement la Conférence Internationale sur La Région des Grands-Lacs  à Luanda avec comme thème majeur, la crise en RDC. D'aucuns savent qu'elle n'est pas anodine même si elle découlerait des résolutions des Accords d'Addis-Abeba de 2003. Cette réunion organisée conjointement par la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), les Nations unies, la SADC et l'Union africaine tombe à pic pour donner un coup de pouce aux Congolais qui naviguent à vue.

Qu'en dit Kinshasa ?

Comme d'habitude, le Gouvernement est resté de marbre. La carte du silence-radio caractérise le pouvoir en place face à des situations urgentes jusqu'à ce que les choses se dégénèrent. Je m'en vais vous donner pour exemple deux cas :

Les manifestations du 19 janvier 2015 par l'opposition contre le projet de loi électorale qui nécessiterait un recensement de la population avant l'élection présidentielle ; recensement qui risquait de retarder la date des élections et donc d'allonger le mandat du président de la République Joseph Kabila. Bilan 44 morts et plusieurs blessés sans compter les dégâts matériels.

 Le 23 janvier 2015, le Sénat amende le projet de loi, retirant la condition préalable du recensement et de l'identification au déroulement des élections, et l'adoptant par vote peu avant midi.

Les massacres de Beni qualifiaient par l'armée congolaise des représailles des rebelles ougandais des ADF, ont  causé la mort de plus de 650 personnes, la plupart à l'arme blanche, en deux ans.

Deux ans de calvaire et de martyr qu'on pouvait éviter à la population de cette contrée dès les premières attaques à la machette perpétrées en Novembre 2014. C'est ce qui leur a valu  la colère d'une centaine d'habitants de Beni scandant des slogans hostiles au gouvernement et au président Kabila.

Mais cette fois-ci, c'est PEUT-ETRE différent…
Des sources convergentes renseignent sur la tenue d'un congrès parlementaire qui devrait avoir lieu dans les tout-prochains jours. Cette rencontre spéciale entre les délégués de deux chambres au cours de laquelle le Chef de l'Etat s'exprime sur une question donnée intervient à un moment crucial et, peut laisser augurer ce que tout le monde redoute…

Peut- être que Joseph Kabila s'exprimera de manière claire  sur Sa non-candidature aux prochaines élections dans le strict respect de la constitution. Il n'a cessé de le clamer tout au long de son mandat : « la constitution sera respectée à la lettre».

Peut-être que le Rais s'exprimera sur son vœu de voir le Congo ne pas torpiller sa propre démocratie si chèrement acquise  après Sun- City. Le président Barack Obama l'a encore rappelé à l'occasion du 56ème anniversaire de l'Indépendance de notre pays: « Votre pays est sorti des ravages de la guerre et a atteint une stabilité et une prospérité accrues. Nous sommes aux côtés du peuple de la RD Congo et nous soutenons le premier passage pacifique et démocratique imminent du pouvoir ».

Peut-être que Joseph Kabila voudrait éviter le chaos qui pointe à l'horizon pour lequel personne ne sortira gagnant : après avoir vécu les événements du 19 & 20 septembre derniers et, assisté au déboulement de son homologue Blaise Campaoré. La politique, c'est aussi ce qui se passe chez les autres dit-on.

On sait tous qu'il n'a pas de dauphin en politique à qui il passerait le flambeau à la manière de Poutine-Medvedev. A défaut de l'oiseau rare qu'il a tant cherché autour de lui, l'option de remettre le pouvoir au peuple serait la moins mauvaise.

Je fais le pari qu'en faisant cela, il décrisperait véritablement l'ensemble du paysage politique rd congolais nuageux. Ce serait pour la MP, un coup et une nouvelle donne pour l'Opposition car chacun devra affûter ses armes pour les plus durs : remporter les élections. L'on aboutirait à ce consensus politique tant recherché par tous pour organiser les élections.

Une telle initiative donnerait une bouffée d'oxygène au Dialogue politique en crise d'inclusivité car le problème majeur se serait résolu : tout le Congo verra en lui, un modèle de leader pour l'Afrique de demain. La Cenco n'a pas caché son vœu de voir le Président se prononcer sur cette question.

Il entrera dans les Top 5 des présidents africains qui ont pu surmonter le dépassement de la cassure politique entre le peuple et la classe politique.

Mais ça, c'est encore PEUT-ETRE…

Serge Onyumbe Wedi 
Analyste politique Indépendant & Expert en communication 


vendredi 7 octobre 2016

Aujourd'hui 7 octobre c'est la journée mondiale du sourire
Je voudrais écrire un texte pouvant  provoquer un sourire sur tes lèvres.
En cette journée décrétée mondiale du sourire,
Sous un très fort soleil,
Une tête pensive,
Un ventre affamé,
J'aimerai vraiment retrouver l'envie de sourire. La situation politique ou l'économique du pays ?
Aucune des ces deux me permettent de sourire. Un dialogue dont on ignore l'issu, les prix des biens en Cdf qui ne cessent de changer comme un chronomètre au détriment des consommateurs dont le salaire est resté inchangé. Comment voudriez vous que je retrouve le sourire?
Mais comme j'aime le dire : " quand la vie te donne une raison de pleurer, trouves 10 raisons pour sourire."
Quand les réalités de la vie te mettent  à genoux, dis toi que c'est la meilleure position pour prier.
Prier pour ne pas plier

L'enfance de mon enfance