Fady ambroisE

Hello 👋 C'est ici que NOUS partageons sur la vie au quotidien : poĂšmes, pensĂ©es, analyses et interviews. N'hĂ©sitez pas Ă  nous laisser vos avis en commentaire !

Abonne-toi par email đŸ“©

jeudi 5 février 2015

Durant une pĂ©riode des tensions que traverse son pays, un jeune Ă©tudiant relate ses vĂ©cus Ă  travers une lettre adressĂ©e Ă  son amour Rosalinda.  


Salut chérie Rosy!

Je peux déjà imaginer ton expression en recevant ce message par le biais de mon petit du quartier que j'ai dû motiver avec 1000 Francs Congolais. Car c'est une vielle habitude qui n'est plus dans les chefs de beaucoup d'individus.

Comme tu le remarques je n'ai pas eu des choix, nous avons toujours eu l'habitude d'échanger des textos chaque jour, du levé au couché du soleil tout en s'envoyant des photos sur Facebook, Whatsapp ou Viber contenant des détails sur notre humeur, notre emplacement ou encore notre occupation.

Mais actuellement, il est impossible de communiquer en instantanée avec toi ou avec quelqu'un d'autre comme ça toujours été durant les deux ans et cinq mois de notre relation car tu le sais trÚs bien, les sms et internet ont été bloqués depuis ce 20 janvier. Tu vas certainement me dire que l'on n'a pas coupé les appels et que c'est aussi un moyen de communication. Je te rappelle que je suis encore étudiant et pas n'importe le quel, un économiste en formation. Donc minimiser les dépenses et maximiser les profits c'est ce que je sais le mieux faire, communiquer par internet ou SMS est moins coûteux par rapport aux appels en terme de crédits utilisés et surtout que je ne supporte pas garder longtemps le téléphone à l'oreille.

Si j'ai tenu Ă  t'envoyer cette lettre, c'est parce que tu me manques. Aucune minute ne passe sans penser Ă  toi, on se voit plus souvent depuis les Ă©meutes du 19 janvier et pure Ă©tait qu'il m'avait fallu attendre que quatre jours suivent cette date pour que je revoie ton beau sourire Ă©blouissant.

Quatre jours. Quatre jours durant lesquels les trois premiers ont étaient accompagnés d'une musique des coups des projectiles, d'arme à feu joué par nos musiciens en uniforme composé des policiers et garde républicaine avec devant eux une foule des spectateurs qui inondait presque chaque rue allumant les pneus qui sortaient ces jours là comme si c'était en provision pour une éventuelle manifestation.

Ma chĂ©rie Ă  prĂ©sent que le calme semble ĂȘtre au rendez - vous, je souhaite qu'on se voie. Je sais que tes parents n'admettront pas que tu sois absent durant longtemps de la maison avec les jeeps qu'on retrouve sur chaque carrefour et route principale de la ville comme s'il y allait avoir une guerre. Ils ont tout Ă  fait raison car on ne sait jamais quand ça pourrait rĂ©dĂ©gĂ©nĂ©rer et c'est pour te protĂ©ger qu'ils agissent ainsi.

J'espÚre que tu vas également me répondre par lettre comme je l'ai fait, cela me donnera non seulement l'occasion de revoir ton écriture mais également revivre mon goût pour la lecture.

Prends bien soin de toi et n'oublie pas de transmettre mes salutations Ă  la famille.
Ton amour Bruno Mvita qui t'aime!