Fady ambroisE

Hello 👋 C'est ici que NOUS partageons sur la vie au quotidien : poĂšmes, pensĂ©es, analyses et interviews. N'hĂ©sitez pas Ă  nous laisser vos avis en commentaire !

Abonne-toi par email đŸ“©

jeudi 31 janvier 2013


L'hystérésis (ou hystérÚse) est la propriété d'un systÚme qui tend à demeurer dans un certain état quand la cause extérieure qui a produit le changement d'état a cessé.

En économie, par analogie avec le phénomÚne physique, l'hystérésis, ou l'hystérÚse, désigne en économie la persistance d'un phénomÚne économique alors que sa cause principale a disparu.

Pour ce qui est de l’identification de cet effet dans l’Ă©conomie de la RDC, l’on observe que l’effet d’hystĂ©rĂšse s’est fait remarquer dans la hausse des prix rĂ©cemment des produits  alimentaires car cette hausse Ă©tait justifiĂ©e par la forte demande pendant la pĂ©riode des fĂȘtes de ’’bonne annĂ©e’’, mais aprĂšs les fĂȘtes la demande a baissĂ©e les eux ont gardĂ©s leurs niveaux au lieu de suivre la demande. Cela est du Ă  l’Ă©puisement des stocks car aprĂšs les fĂȘtes comme les stocks avaient baissĂ©s malgrĂ© que la demande elle aussi a baissĂ©e, les commerçants ont prĂ©fĂ©rĂ© maintenir les prix.
Un peu plus loin dans le passĂ© nous pouvons citer les Ă©vĂ©nements suivants dont le pays subit jusqu’Ă  prĂ©sent les consĂ©quences:
Ø   La  ZaĂŻrianisation en 1973 : pendant cette pĂ©riode il Ă©tait question de ravir des entreprises qui appartenaient aux Ă©trangers pour les confier aux nationaux. Ce qui a causĂ© la faillite des nombreuses entreprises suite Ă  la me gestion et les incompĂ©tences des dirigeants nationaux. Le Congo qui produisait plusieurs produits agricoles Ă  l’Ă©poque est devenu importateur de ces produits. Les effets de la zaĂŻrianisation persistent jusqu’Ă  ce jour bien que la cause a dĂ©jĂ  disparue.
Ø   La guerre de l’Est par exemple, bien que cette guerre ait dĂ©jĂ  finie mais les investisseurs auront toujours peur pour venir investir dans ce pays qui n’est pas stable.
Ø   Les pillages de 1991 et 1993 : les effets de ces pillages continuent Ă  exister. Il y a d’autres magasins, immeubles, super marchĂ©, banques qui sont fermĂ©s suite Ă  ces pillages. La plupart des personnes sont allĂ© en chĂŽmage involontaire jusqu’Ă  ces jours.
A cela s’ajoute l’hystĂ©rĂ©sis de la dollarisation qui est une tendance pour un pays Ă  le rester longtemps aprĂšs la disparition des raisons qui l’ont justifiĂ©e, n’est pas en soi une surprise quand on sait qu’il est notamment fonction de l’inflation, du chĂŽmage, du taux de change, etc.