Abonne-toi par email 📩

dimanche 18 décembre 2011

La communauté internationaletrès réservée sur la régularitédu scrutin présidentiel en RDC

Après l'annonce de la victoire de Joseph Kabila à la présidentielle du 28 novembre dernier, et le refus de ce résultat par l'opposition congolaise, les réactions sont réservées en Europe et aux Etats-Unis. La diaspora congolaise se fait entendre aussi, avec un millier de manifestants à Bruxelles, et plusieurs centaines à Paris samedi, et Londres, mercredi.
Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, ne conteste pas le résultat de la présidentielle en RDC, mais il annonce qu'il ne se rendra pas à l'investiture de Joseph Kabila pour envoyer un signal diplomatique.
La France a déclaré samedi 17 décembre «prendre note» de la validation par la Cour suprême de Justice de la République démocratique du Congo de la réélection du président Joseph Kabila en
dépit de «graves irrégularités» constatées lors du processus électoral. Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valéro : Même réserve du côté des Etats-Unis Aux Etats Unis, la sous-commission du Sénat américain en charge des Affaires africaines demande un réexamen des résultats des élections en RDC, au lendemain de la proclamation de la victoire de Joseph Kabila par la Cour Suprême de justice. Les explications du
président de cette sous-commission, le sénateur démocrate du Delaware, Chris Coons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire