Fady Ambroise

Hello ! C'est ici que NOUS partageons sur la vie au quotidien : poèmes, pensées, analyses et interviews. N'hésitez pas à nous laisser vos avis en commentaire !

Abonne-toi par email 📬

mercredi 27 mars 2019

En plein dans le mille ! Un baiser bien marqué

En plein dans le mille ! Un baiser bien marqué

Drôle, Marrante, mais vraie ! Ceci est une histoire qui s’est réellement déroulée dans la ville de Kinshasa. Une histoire pleine de leçons.

Il était une fois à Kinshasa, capitale de la RDC, dans les moments où le soleil rejoint son lit, où l’on observe le ciel quitter du bleu ciel à l’orange, puis rouge avant de devenir noir... Dans un bus Toyota Hiace, ce modèle de choix pour le transport en commun, juste à côté de la fenêtre, se trouvait une dame quadragénaire dont le poids de la journée s’était reposé sur son sourire.
Elle était mariée comme l'accusait son annulaire gauche, visiblement mère d’une famille. Elle venait de finir ses courses au marché central. Sur cette fenêtre mi-ouverte, la dame s’aérait. Tellement qu’il faisait chaud, après une journée très ensoleillée  et cet embouteillage causé par les supporteurs "orange, blanc, vert et noir" qui revenaient du match.

Le bus est ralenti devant le Stade des Martyrs où vient de se jouer un match qui a opposé le FC RENAISSANCE et VITA CLUB. Ces deux équipes regroupent à chacune d’elles un grand nombre de supporteurs, parmi lesquels des individus de tout genre. Si tu les vois venir après ou avant un match, il est conseil de se mettre à l’abri.

Ce conseil, la belle dame l’avait bien assimilé. C’est ainsi qu’elle était sûre d’elle quand elle contemplait la traversée des fans du ballon rond.

Un baiser bien marqué
👉🏾A lire aussi : Un vendredi pas comme les autres
Le jeune homme receveur du bus demanda à la dame gentiment de tirer la vitre car elle risquait de se faire voler.
- Bako yiba nga nini ? (Qu'est-ce qu'on va me voler?) Rétorqua la dame avec assurance car elle avait tout gardé soigneusement.

Quand le bus croisa la foule de supporteurs, abruptement deux lèvres vinrent se poser sur les siennes. Un baiser vite fait ! Elle s’écria : oh !  😲
- Le receveur : voilà, bayibi yo sikoyo ! (voilà, on t’a volé à présent !) 🤭
 🤣🤣🤣🤭
La dame n’avait pas perdu quelque chose de concret. Son sac et ce qu’il contenait étaient à l’abri. Mais pas elle. Elle glaviotait par la fenêtre, en regardant le petit voyou courir en jubilant. Il guettait le bus depuis un moment. Observait les mains de la dame dans l’espoir de voir un téléphone à ravir, mais en vain ! Il a scruté le cou, les lobes d’oreilles, pour apercevoir ne fut-ce qu’une brindille de bijou, mais rien ! C’est ainsi qu’il s’est dit : « mais, pourquoi pas un baiser ? » 
                                                       

6 commentaires:

🤗Dites nous ce que vous pensez de cet article !

Abonne-toi par email 📬

Plume & Flûte, un livre de Fa. Wishiya Dibaya aux Éditions Mabiki

Bonjour chers lecteurs et chères lectrices, Ça fait un bail, je sais ! Mais pour me rattraper : je vous amène une bonne nouvelle, ...