Un vendredi pas comme les autres

Chaque vendredi c'est presque pareil, on se lève, on mange aprèss'être lavé, on sort pour l'église, après quelques salutations à la famille, on rentre dormir. Mais celui-ci étaitdifférent (14/7/2017). Est-ce un vendredi 13? 
Après culte, nous nous sommes rendus à l'arrêt de "Lemba-terminus" pour prendre un taxi de victoire et rentrer à la maison après quelques courses.
Il était 19 heures passées quand on s'est décidé ma femme et moi de prendre le bus "Esprit de vie". Avec la nouvelle imprécise tombée dans les après-midis (oh mascarade, oh Kamwena, tantôt Ne Muana, etc), qui n'était pas pressé de rentrer chez soi ? Ou prendre le risque d’entrer dans un taxi-ketch (kaka boye)? Une fois dans le bus je remarque que la majorité était en Uniforme. Dans un bus ? Détendez-vous ! Pas des militaires, sûrement qu’ils avaient une fête comme c'est vendredi, ou plutôt un groupe de chorale vu qu'ils étaient habillé en un même pagne (belle couture en pa…

L'effort fait le fort


Tu n'as aucune excuse pour ne pas travailler.
Tu n'as pas à derailler
Pour avoir du pain
Mets un peu d'eau dans ton vin.

Sache seulement que la vie ne te fera pas des cadeaux.
N'accepte pas qu'on t'appelle gaillard zero.
Le talent que tu as n'est pas  un fardeau.
Ne sois pas ingrat envers le Bon Dieu jusqu'à lui tourner le dos,
Par manque de travail  alléchant.
Tout ce que tes mains trouvent à faire, fais-le bien et surtout avec des chants.

C'est alors que tu seras heureux.
Bannis ton état de peureux.
Ça ne sert à rien d'être méchant.
Dans ce monde, ne t'attends  pas à un travail de pacha.
Ou accepte d'être un goujat.

Le bonheur? C'est nous qui le créons.
Tu peux écrire des belles histoires même  avec un crayon.
N'attends pas que la manne tombe du ciel.
Tu as tout ce qu' il te faut  pour faire la différence.

Prend juste la bonne décision
Et s'il le faut, change de direction
Car tu as en toi  le pouvoir de la création.
Mets une pause à tes lettres de motivation...

Tu as eu beaucoup d'honneurs
Et ça  n'a parfois pas payé.
Ta vie aura un sens avec le labeur.
Et c'est  là  que tu trouveras ton bonheur.
Mange avec ta sueur.
Et Dieu t'accordera sa faveur.



À propos de l'auteur
Paul Christian EBONGO Yenga  est né le 27 Mai à Kinshasa en République Démocratique du Congo, licencié en Droit option Droit Economique et Social de l’Université Protestante au Congo, Motivateur, Artiste Designer et Recycleur, Ecrivain et Poète. Épris de la plume dès sa tendre enfance. Auteur des plusieurs  recueils des poèmes et épitres inédits. Conscient de l’usure de temps, il met à profit chaque jour que le ciel lui donne. Pour lui, Chaque jour qui passe  c’est une nouvelle expérience qu’on acquiert.

Commentaires

Rejoignez -nous sur Facebook