Fady ambroisE

Hello ! C'est ici que NOUS partageons sur la vie au quotidien : poèmes, pensées, analyses et interviews. N'hésitez pas à nous laisser vos avis en commentaire !

Abonne-toi par email 📬

samedi 4 novembre 2017

La myopie de la jeunesse

La Myopie de la jeunesse


J'écris avec larme
Pour décrire sans alarme
Les vices qui détruisent la jeunesse
Et dont  la societé accepte avec largesse.

Occupée par la banalité
L'avenir sombre dans l'obscurité
Aveuglée par la convoitise
La myopie comme la taupe, s'attise.

Ballottée par tout vent
Peine à nager contre courant
Concurrent à la futilité
Sans imagination fertile.

Enivrée par la volupté
L'immortalité a pris place
Pour laisser de néfastes  traces.

Caractérisée par l'incontinence
La préparation  brille d' absence
Suscitant la méfiance.

Au milieu de ce chao
Je laisse entendre mon écho
Comme Noé

Sous ce vestige
Je fustige
Avec prestige
Ce drame, sans commérages .

Au milieu de ce délire
Je refuse de prédire
L'abîme sans medire.

Je m'éleve au milieu de l'inconscience
Afin d'éveiller les consciences
Pour un reveil avec  résilience.

J'écris ces vers pour dire aux jeunes
Qu'il est temps.
Il est temps d'être différent
Sans être indifférent.


François Onoya Otshiembe
Économiste, écrivain et poète.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Abonne-toi par email 📬

Amour coupable