Fady Ambroise

Hello ! C'est ici que NOUS partageons sur la vie au quotidien : poèmes, pensées, analyses et interviews. N'hésitez pas à nous laisser vos avis en commentaire !

Abonne-toi par email 📬

mardi 21 novembre 2017

Il n'a que deux mains, mais c'est avec elles qu'il tient le scalpel, le pinceau et la plume. Chose qu'on retrouve rarement dans les chefs de jeunes congolais. Dr Slam Stone, un jeune artiste congolais polyvalent évoluant à Kinshasa, qui se confirme à travers ses multiples talents émerveillant plus d'un.

Qui est Dr Slam Stone ?
De son vrai nom Boston Stone Mafuta, surnommé Dr Slam Stone par ses admirateurs, est un jeune corps médical Congolais, pour ne pas dire le premier, à se démarquer dans l'art contemporain.
Peintre-Dessinateur-Slameur, né à Mbanza-Ngungu (au Bas-congo) en 1991 et professionnel dès 2014, Dr Slam Stone, par sa formation purement scientifique, essaye de développer un caractère multidisciplinaire visant à réunir partiellement ou totalement plusieurs disciplines compatibles avec son circuit cérébral pour se tracer un chemin qu'il n'ose pas se prononcer avoir révolutionné.
Dr Slam Stone
Dr Slam Stone exploite une discipline faite d'un cocktail symbiotique de l'art primitif et moderne, et slalome de part en part, suivant les révélations de la Sainte Muse Artistique. Sa main repose sur des faits réels le plus souvent, lui permettant de bien aborder les situations courantes, mais surtout faire optique du patriotisme pour tirer l'alarme que les vulnérables ne sont capables.

Dès 2016, il accepte la dénomination "Artiste Multidisciplinaire", caractéristique déjà sûrement exploité mais qu'il s'engage à défier jusqu'au bout, contrairement à ceux qui ont bien pu tenter, et ça marche bien. Il fait travailler son méninge dans tous les domaines compatibles avec son circuit cérébral et concrètement les réunis en les complémentarisant: Médecine, Dessin/Peinture, Poésie/Slam, Design/Informatique, Business/Entrepreneuriat,....
Malgré ses seules études de Médecine, il se démarque dans tous ces autres domaines qu'il n'acquiert que par auto-apprentissage.

Après une grande exposition (collective) en Juin 2017 au PULLMAN HOTEL/GRAND HOTEL DE KINSHASA, avec CFIP, l'artiste n'arrête de foncer par ses réalisations et gagner du terrain.
Son œuvre est devenu objet accompagnant plusieurs articles, revues, livres et bien d'autres...
En tant que contemporain, Internet est l'outil principal qu'il a toujours sur lui en grande partie pour son épanouissement et qui lui permette d'entrer en contact avec les demandeurs de ses services.
ART PLASTIQUE
Son talent de dessinateur accouche d'un style insolite et d'une facilité d'adaptation congénitale à tous les styles, qui lui font valoir sa signature auprès des sphères qu'il atteint et, est toujours appelé et rappelé pour son potentiel, ses œuvres réalisées.

Portrait de Francine MUYUMBA lui fait par Dr Slam Stone

L'art figuratif à travers lequel il représente des visages des gens (célébrités, personnes), l'illusionnisme avec des images qui laissent perplexes, et le patriotisme, sont ce qui caractérisent le plus l'expression de son âme, mais on ne doit pas oublier l'abstraction qu'il aime aussi pour exprimer son côté mystique. Il est par ailleurs auteur de plusieurs œuvres et a peint un tableau petit format KANANGA CAS NA NGA, pour accompagner le rappeur congolais Lexxus Legal dans son attention tournée vers les tueries du KASAÏ, inspiré de son album qui porte le même nom.
Chaque tableau qu'il peint émane d'une dextérité naturelle et, emmène les spectateurs en cime dans un univers constellé d'émotion et de gaité paroxystiques.
SLAM/POÉSIE
Son amour pour le slam a commencé l'époque où chez lui il eût fallu l'influence d'une chanson du GRAND SLAMEUR pour réveiller la poésie qui pendant une décennie et demie restait emprisonnée par il ne sait quoi.
Slameur, son écriture est souvent difficilement comprise par ses amis qui lui reprochent d'être un peu centré sur ce que lui seul comprend facilement.
Il a participé à plusieurs prestations Slam à travers toute la ville de Kinshasa, et fait partie des ambassadeurs du mouvement Slam en RDC, avec AU PAYS DES POÈTES, le collectif qu'il a intégré dès sa première prestation, et LIPOPO SLAM.
ENTREPRENEURIAT/BUSINESS
Stone se dit toujours d'apporter sa touche au service de tous et créer des emplois pour contribuer au développement de son pays qu'est la RDC.
Par ses connaissances en business entrepreneurship, il a su monter deux boîtes, deux réseaux de service en ligne avec un statut de cofondateur où il occupe la direction générale, BJ-EXPRESS (réseau de vente et achat en ligne), et ML'STONE PORTRAITS (réseau de promotion artistique), qui évoluent jusque là sans partenariat.
Dr Slam Stone est celui qui n'arrêtera jamais de défendre la casquette multidisciplinaire.

DR SLAM STONE:
"Depuis que j'ai réalisé que j'étais une œuvre du Très Haut, je trouve de l'art dans tout ce que je vois et j'utilise mon cerveau gauche pour détailler les faits, le médian pour les visualiser en m'y imaginant, et le droit pour les réaliser en aidant mon cerveau sentimental qui ressort toute la poésie de mon âme.
Mes œuvres, hormis celles de l'art figuratif, slaloment de part en part en tissant une toile qui relie plusieurs styles, surtout l'insolite, et plusieurs domaines vitaux.

J'accepte la dénomination "artiste multidisciplinaire" et j'en suis et resterai défenseur direct tant que je ne suis pas à quatre pieds sous terre, sinon mes rejetons continueront la campagne.
J'encourage en ce sens tout celui qui se croit capable de telle ou telle autre chose à faire tout ce qu'il peut pour se faire utile dans la société et surtout de ne pas étouffer un talent, car comme on dit, au jugement dernier Dieu nous demandera ce qu'on a bien pu faire de ce qu'Il nous a donné."

Vos œuvres ont-elles subies une quelconque influence politique ?

Non, mes œuvres n'ont pas subi d'influence politique. Un artiste est celui qui fait parler son âme et dénonce des anti-valeurs. Dès lors qu'il y a une influence autre que celle de son âme, l'on perd l'objectivité.

Comment arrives-tu à combiner tes études de médecine et ta vie artistique ?

Je me permettrais jamais de dire que c'est aisé cette combinaison, mais seulement que je me suis intentionnellement donné un défi que je me dois de relever parce que tous ces potentiels me sont naturels et je dois les exploiter.
J'apprends à ordonner les choses, à me discipliner, à créer du temps surtout ne pas en perdre; bref je me sacrifie en me disciplinant davantage.

D'où tires-tu ton inspiration ?

Mon inspiration vient de tout ce qui passe aux yeux, du vécu quotidien, et quelques fois d'une simple imagination.
De la peinture au slam ou vise versa je passe par la poésie mais beaucoup plus tragique, en ce sens que certaines de mes œuvres plastiques sont des pures expressions poétiques, donc des vraies poésies à lire avec les yeux.

Avez-vous un atelier à travers lequel vous entrez en contact avec vos clients et organisez des formations ?

Un atelier physique comme tel non parce que je travaille à domicile et jusque là, les formations que je dispense ne sont pas encore officielles en ce sens que aucun appel n'a été lancé; mais pour très bientôt les sessions débuteront et l'opportunité sera donnée à tout le monde.

Des clients me contactent via mobile, en passant par des réseaux sociaux dans mes plateformes marketing, mon atelier virtuel et de bouche à oreille. C'est pourquoi que j'en appelle à la responsabilité de nos dirigeants de la culture, de tout passionné d'art ou de belles initiatives, de soutenir la jeunesse à se démarquer dans son auto-prise en charge pour enfin se suffire.

Quel est donc votre message pour ces jeunes qui ont un talent me ne l'exploitent pas ?

J'encourage toujours les jeunes à ne pas étouffer ce qu'ils peuvent bien faire; je les pousse en fait à croire en eux et à oser, à se lancer dans la construction de leur propre avenir.

Quelles sont vos ambitions ?
En gros, j'ai toujours, rêvé de servir le monde dans tous les domaines où je me retrouve.
Les ambitions se forgent au fil du temps.

LES ŒUVRES ARTISTIQUES DE DR SLAM STONE
Quelques de ses œuvres, actuellement exposées rau PULLMAN HOTEL, exposition CFIP-2017.

  • STOP VIOL (63x52cm): Accompagne les femmes dans la lutte contre toute forme de viol et contribue à bannir le viol de notre univers.
Stop au viol
  • AMOUR PATRIOTIQUE (70x50cm): Réveille l'amour d'un citoyen pour son pays, tel une mère qui chérie son enfant et le serre dans ses bras. Ici le message est lancé particulièrement aux Congolais. Si on aime son pays on ne peut que le servir en toute honnêteté.
Amour patriotique 
  • ÉTREINTE (63x52cm): Semi-abstraction peignant l'amour entre deux conjoints de sexes opposés.
Étreinte 
  • KANANGA CAS NA NGA (30x40cm): Éveil massif pour ne pas rester indifférent à la situation/tuerie au KASAÏ.
KANANGA CAS NA NGA

  • HÉROS (70x100cm): Résumé de l'histoire du Congo RD, nos pures racines.
Héros 
  • DRAPEAU RDC (42x60cm): Drapeau selon Dr Slam Stone. 
Drapeau Rdc
  • MISÈRE (42x60): Rappel pour tous à ne pas rester mains courtes pour les familles plus pauvres que soi.
Misère
  • BLESSURE INTÉRIEURE (100x70cm): Montre La Femme qui pleur dans un bain de sang. Lutte contre toute forme de violence faite à la femme.
Blessure Intérieure 

  • RACINE ZÉBRÉE (70x100cm): Une œuvre à la fois décorative et expressive, traduisant la reconnaissance de la racine comme origine.
Racine Zébrée
  • LARME INTÉRIEURE (40x30cm): Une prière de prise de conscience après rétrospection.
Larme intérieure 
  • PAPA WEMBA DORÉ (100x70cm): Hommage à Papa Wemba, fait avec de la poudre dorée.

PAPA WEMBA DORÉ

Dr Slam Stone en compagnie de ses pairs, Peter KOMONDUA, YEKIMA DE BEL ART lors de l'expo de  l’œuvre PAPA WEMBA DORÉ à Pullman Hôtel.

  • PAPA WEMBA CONSTELLÉ : Hommage à Papa Wemba
PAPA WEMBA CONSTELLÉ
  • COLÈRE ABSTRAITE (100X70cm): Degré de rage oscillante de l'auteur en peignant cette œuvre.
    Colère abstraite
  • ÉTIENNE TSHISEKEDI (30x40cm)
Étienne TSHISEKEDI
  • MOHAMED ALI (40x30cm)
Mohamed Ali Exposé
Mohamed Ali
  • NELSON MANDELA (40x30cm)
    Nelson Mandela peint avec un stylo à bille
  • LOKUA KANZA (40x30cm)
    Lokwa Kanza avec un stylo à bille
Pour entrer en contact avec l'artiste, voici les coordonnées à travers lesquels il communique avec son public:

Pages Facebook
- Atelier virtuel: ML'STONE PORTRAITS
- Plateforme market: BJ-EXPRESS

Instagram: Dr Slam Stone

Tél     : +243821371363 (Whatsapp disponible).

samedi 18 novembre 2017

C'est triste de voir qu'en plein 21ème siècle, un peuple se permet de prendre l'autre en esclavage.
Le sang a tellement coulé pour que ce système soit banni. Mais le voir resurgir, pire encore, à travers vos frères africains, c'est une insulte à la race noire. Une insulte à l'être humain.

Non à l'esclave de l'homme en Libye et partout au monde, sous toute ses formes !!!

Quelque soit sa couleur; noire, rouge, blanche, jaune, verte voir même bleue. On a tous droit à la LIBERTÉ.

🎹🎸🎷🎙🎶
🎵Cent ans dans la peau de l'esclave
Et juste après cent ans de plus
Chercher des miettes sous la table
Avant que les blancs ne marchent dessus
Dormir sous des paquets de planches
Chanter seulement le dimanche
Tu vois la femme noire
Dans le rôle de la bonne
Avec tout à côté
Tout tordu sous bonhomme
Après ça faut pas que tu t'étonnes

C'est eux qui ont fait
Eux qui ont fait
Son House et Charlie Patton
Howlin' Worf et Blind Lemon

Bien rouge le sang de l'Afrique
Sur la jolie fleur du coton
La toute nouvelle Amérique
La belle démocratie "Welcome"
Bâteaux déportant les villages
Au bout de l'immense voyage
Gravé dans la memoire
Pour des années lumière
Chaque larme d'ivoire
Chaque collier de fer
Après ça faut pas que tu t'étonnes

C'est eux qui ont fait
Eux qui ont fait
Son House et Charlie Patton
Howlin' Worf et Blind Lemon

Toujours plaire aux marchands de fantôme
Elle qu'on achète et lui que l'on donne
Naître avec la peine maximum
Toujours vivant dans ce que nous sommes
Peuple interdit du reste des hommes
Cherchent le bleu de l'ancien royaume
Eux qui ont fait faut pas que ça t'étonnes
Son House et Charlie Patton
Blind Blake et Willie Diton
Ma Rainey et Robert Johnson
Howlin' Worf et Blind Lemon
Son House et Charlie Patton🎵

Paroles de la chanson "Cent Ans De Plus" de Francis Cabrel

mercredi 8 novembre 2017


La vie de l'homme
Une vie plein de contrastes ,
Pas besoin d'être élitiste ,
Pour paraître réaliste.

Dès l'aube on se réveille,
au crépuscule on sommeille .
L' envie du lucre nous hante,
On elucubre dans l'attente.

Le succès anime notre désir,
L'excès reprime notre plaisir .
À la quête de l' amour,
On subit les humours,
Et surtout les humeurs.

On s'acquitte du devoir,
Le droit nous dit au revoir .
Tôt le matin on s'arcle,
Malgré le soleil accablant ,
On sème pour assurer notre survie.

Dans ce monde impétueux,
Où  vivre  impecunieux,
Est  chose périlleuse.

La vie devient  un champs de bataille
Où on doit se battre,
Se défendre au quotidien
Comme de gardiens.

Dans cet instin de survie, hélas!
L'argent s'érige en Allah,
L'humanité plonge dans l'animalité,
L'injustice s'accumule sans calcul.

Les anti valeurs deviennent de valeurs,
La vie devient un calveur,
L'existence même est compromise,
Par l'emprise de la crise.

Ce tableau sombre,
Augure un avenir macabre,
Dans un horizon lugubre,
Où on court pour fuir le déclin
Comme si tel était nôtre destin.

Ô Pauvre nous ! 
À quand nous souviendrons- nous du créateur ???
Qui nous appelle par grâce,
Pour nous assurer une vie grasse.

Saisissons sa main,
Et rassasions nous de ses mets.

François Onoya Otshiembe
Économiste,  écrivain et poète.

Tu n'as aucune excuse pour ne pas travailler.
Tu n'as pas à derailler
Pour avoir du pain
Mets un peu d'eau dans ton vin.

Sache seulement que la vie ne te fera pas des cadeaux.
N'accepte pas qu'on t'appelle gaillard zero.
Le talent que tu as n'est pas  un fardeau.
Ne sois pas ingrat envers le Bon Dieu jusqu'à lui tourner le dos,
Par manque de travail  alléchant.
Tout ce que tes mains trouvent à faire, fais-le bien et surtout avec des chants.

C'est alors que tu seras heureux.
Bannis ton état de peureux.
Ça ne sert à rien d'être méchant.
Dans ce monde, ne t'attends  pas à un travail de pacha.
Ou accepte d'être un goujat.

Le bonheur? C'est nous qui le créons.
Tu peux écrire des belles histoires même  avec un crayon.
N'attends pas que la manne tombe du ciel.
Tu as tout ce qu' il te faut  pour faire la différence.

Prend juste la bonne décision
Et s'il le faut, change de direction
Car tu as en toi  le pouvoir de la création.
Mets une pause à tes lettres de motivation...

Tu as eu beaucoup d'honneurs
Et ça  n'a parfois pas payé.
Ta vie aura un sens avec le labeur.
Et c'est  là  que tu trouveras ton bonheur.
Mange avec ta sueur.
Et Dieu t'accordera sa faveur.



À propos de l'auteur
Paul Christian EBONGO Yenga  est né le 27 Mai à Kinshasa en République Démocratique du Congo, licencié en Droit option Droit Economique et Social de l’Université Protestante au Congo, Motivateur, Artiste Designer et Recycleur, Ecrivain et Poète. Épris de la plume dès sa tendre enfance. Auteur des plusieurs  recueils des poèmes et épitres inédits. Conscient de l’usure de temps, il met à profit chaque jour que le ciel lui donne. Pour lui, Chaque jour qui passe  c’est une nouvelle expérience qu’on acquiert.
L'IMPUISSANCE c'est voir ta mère et ta soeur être violées par des hommes armés en ta présence sans rien faire. Pendant que ta maison est voisine du poste de police.
L'IMPUISSANCE c'est voir ta nation être prise en otage par des hommes égoïstes pendant que toi tu vagues à tes activités comme si de rien n'était.
L'IMPUISSANCE c'est accepter un salaire qui vaut 100 fois moins que ce que tu mérites par rapport au travail accompli.
L'IMPUISSANCE c'est se résumer à un boulot d'agent de course pendant qu'un diplôme de MBA traîne dans ta valise.
L'IMPUISSANCE c'est accepter d'être payé au taux de 900 pendant qu'1$ vaut 1650Fc.
L'IMPUISSANCE c'est, ce silence ...

Quelle est votre définition de L'IMPUISSANCE ?

samedi 4 novembre 2017

Pourquoi sommes nous nés ? 🤔



Chacun né un Jour,
Et part  pour toujours.
La vie est faite de bornes,
Qui tous nous concernent.

La naissance en premier,
La mort en dernier.
Laquelle mérite notre attention ?
Pour qu'on en détermine la pondération.

Laquelle est un mystère ?
Pour qu' on en découvre le ministère ?
La mort s' en réclame,
Du moins les hommes la proclame.

N'est ce pas là une affirmation bidon
Mon jeune frère Dido ?
La mort est énigmatique,
pas besoin d' en poser les problématiques,
 
Me diras-tu?
C'est vrai,
Puisqu'elle est fatale,
Raison de plus de ne pas, la considérer comme tel.

La naissance est tout aussi énigmatique,
Ne devrons-nous pas en savoir la thématique?
Notre âme est un produit de l'éternité,
Pour la terre par la maternité.

En elle est attachée un but ,
Dont la naissance en est le début.

Le but voilà le maître mot,
Un lot de connaissances,
Qui nous épargne de maux.

Et dont on rendra compte,
Au Jour de décompte.

N'est ce pas là  notre essence?
Qui s' impose avec pertinence,
Dans notre existence.

La question est donc :
Pourquoi sommes nous nés?

Voilà encore un énigme,
Qui nous plonge dans l'existentialisme,
Sans faire du sophisme.

Depuis la nuit de temps, 
Jusqu'au jour du printemps,
Nous en avons les bases.
Les unes philosophiques,
D' autres poétiques.

Nous ont-elles affranchi?
Où nous ont- elles blanchi??
À vous d' en juger,
Au risque de préjuger.

Conclusion, 
Chacun en a la mission,
Tout comme il en a la permission.

La naissance étant un mystère,
Pas besoin d'aller au monastère,
Pour en savoir le ministère
Par la prière

En s'adressant au créateur

François Onoya Otshiembe.
Économiste, écrivain et poète
La Myopie de la jeunesse


J'écris avec larme
Pour décrire sans alarme
Les vices qui détruisent la jeunesse
Et dont  la societé accepte avec largesse.

Occupée par la banalité
L'avenir sombre dans l'obscurité
Aveuglée par la convoitise
La myopie comme la taupe, s'attise.

Ballottée par tout vent
Peine à nager contre courant
Concurrent à la futilité
Sans imagination fertile.

Enivrée par la volupté
L'immortalité a pris place
Pour laisser de néfastes  traces.

Caractérisée par l'incontinence
La préparation  brille d' absence
Suscitant la méfiance.

Au milieu de ce chao
Je laisse entendre mon écho
Comme Noé

Sous ce vestige
Je fustige
Avec prestige
Ce drame, sans commérages .

Au milieu de ce délire
Je refuse de prédire
L'abîme sans medire.

Je m'éleve au milieu de l'inconscience
Afin d'éveiller les consciences
Pour un reveil avec  résilience.

J'écris ces vers pour dire aux jeunes
Qu'il est temps.
Il est temps d'être différent
Sans être indifférent.


François Onoya Otshiembe
Économiste, écrivain et poète.

mercredi 1 novembre 2017


Liste des nominés - 2è Édition - 2017 : 

I. Prix à Candidatures

A. Poésie

1. Rimes nationales
Auteur: Microméga Bandefu
Éditions Médiaspaul

2. Les fables
Auteur: Christian Gombo
Éditions Nzoi

3. Qu'attendez-vous qu'on vous dise?
Auteur: 15 poétesses
Éditions du Pangolin

B. Roman

1. La mangeoire
Auteur: Charles Djungu Simba
Éditions du Pangolin

2. Convergences inattendues
Auteur: Mathieu Weteto wa Djemba
Éditions Médiaspaul

3. La fille du Shogun
Auteur: Josué Mufula
Éditions Médiaspaul

C. Nouvelle et Récit

1. Ndakisa et Lettre d'enfer
Auteurs: Owlthelion et Wolfy Oops Mai
Éditions du Pangolin

2. Yeoville
Auteur: Juliette Ilondo
Éditions du Pangolin

3. Les Chroniques du Graben
Auteur: Mathé Kisughu
Éditions du Pangolin

D. Guide

1. Bonnes pratiques des recherches scientifiques sur Internet
Auteur: Innocent Mungilingi
Éditions Médiaspaul

2. Famille congolaise et réseaux sociaux
Auteur: Innocent Mungilingi
Éditions Médiaspaul

E. Essai

1. Oser l'entrepreneuriat en RDC
Auteurs: Kwilu Muyumbu et Eugène Kandolo
Éditons Free Thinking

2. Créer son entreprise sans argent!
Auteur: Yves Daniel N'gavan
Éditions DRC Business

3. L'audace de dresser le front pour un autre Congo
Auteur: Isidore Ndaywel
Éditions Médiaspaul

F. Éditeur

1. Éditions Médiaspaul
2. Éditions du Pangolin

G. Bande dessinée

1. Youdan
Auteur: Blest Tshimanga
Éditions Blest Tshimanga

H. Manuel scolaire

1. Mibeko mya lokota LINGALA
Auteur: Mgr Louis Nkinga
Éditions Médiaspaul

II. Prix sans candidatures

A. Chronique littéraire TV

1. A Livre ouvert
Média: Digital Congo
Présentatrice: Mamie Lugano

2. Majuscule
Média: Antenne A
Présentateur: José Musangana

3. B-One Littérature
Média: B-One
Présentateur: Richard Ali

B. Chronique littéraire Radio

1. Calebasse de pensées
Média: Top Congo
Présentatrice: Yeman

2. Mon Livre
Média: Rtnc1
Diaz Kalala

3. Espace littéraire
Média: Ralik
Présentateur: Gramic Nkangi

Pour maintenir le suspens, les nominés des autres catégories seront annoncés directement lors de la soirée de remise qui aura lieu le Samedi 25 Novembre 2017 à 17h30' à BOBOTO.

Deo Vuadi
Président du Jury

Abonne-toi par email 📬

Amour coupable