Scolastique MUSONGA avec « Tobandi na fashion », modèle entrepreneuriale pour la jeunesse

Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années. C’est ainsi que se distingue cette jeune fille qui n’a pas pliée les genoux ni baisser les bras face aux aléas de la vie et du pays.

Elle habite à Kampala capitale de l’Ouganda, Scolastica comme elle aime bien se faire appeler, loin de son sol d’origine, elle s’implique dans sa passion tout en promouvant la beauté africaine par ses créations de mode à travers sa structure « Tobandi na fashion ». Ayant attiré notre attention par son esprit entrepreneurial et leaderships, nous avons souhaité vous la faire découvrir pour encourager la jeunesse en général et les jeunes filles en particulier de suivre ses pas en s’investissant à fond dans l’entreprenariat.


Qui est Scolastica ?
Mon nom est Scolastique BAHATI MUSONGA, mais j’aime qu’on m’appelle Scolastica. Je suis styliste fashioniste. Âgée de 20 ans, j’habite à Kampala (Ouganda), je suis une congolaise (RDC) née et grandit à Kigali (Rwanda), orpheline de père, j’ai 3 sœurs et 1 frère.

J’ai fait les études secondaires en comptabilité à l'école congolaise de Kigali. Après la mort de mon père, j’ai dû donc pour cela arrêter avec mes études d’entreprenariat à l’université. Mais ça ne m’a pas empêché de réaliser mon rêve d’enfance.

Dans mon enfance j’aimais beaucoup le fashion et le modeling. C’est ainsi qu’il y a de cela 3 ans, j’ai décidé de travailler sur ma passion (le fashion) en créant une organisation dénommée « Tobandi na fashion » qui est une structure qui aide à occuper les jeunes.



Comment es-tu devenue modéliste ?
J'ai choisie de me lancer dans le modélisme par passion. Je dois reconnaitre que je l’ai également hérité de mon père qui était styliste et qui m'enseignait comment m’habiller en bas âge.

As-tu suivie quelques formations pour te perfectionner dans ce domaine de Fashion ?
Je peux dire que j’ai un don de création des habits et modèles. Dès qu’une idée ou imagination me vienne en tête, je la dessine, après on produit ça par un modèle.

Pour m’améliorer, j'ai eu à faire une formation en couture. Mais j’ai également travaillée beaucoup avec d’autres tailleurs.

Quelles sont vos activités ?
Dans Tobandi na fashion, j’entraine les jeunes des différentes nationalités (Rwanda, RD Congo, Burundi et Éthiopie.) comment être et se comporter comme un(e) modéliste qui se respecte tout en leur montrant le chemin à suivre pour être quelqu'un dans la vie et éliminer le tribalisme.


Nous avons nos créations personnelles : habits, sacs, bijoux, souliers, kitenge et divers accessoires de mode que nous mettons par en vente.
Par nos créations nous prenons des photos pour des magazines et nous organisons des shows pour montrer ce que nous faisons.

Comme matières premières, nous utilisons des papiers journaux, kitenge, pagnes, sac des riz, plastiques, les bouteilles et autres déchets…









Combien des jeunes Tobandi na fashion compte en son sein ?
Jusque-là nous avons une équipe de 24 membres parmi lesquels, nous avons, des mannequins, une tailleuse et un photographe. Moi et ma petite sœur travaillons ensembles pour les entrainer.









Comment vous faites pour écrouler vos produits ?
Jusque-là nous n'avons pas encore eu un bon marché. Mais nous avons quelques commandes.

Nous utilisons également les réseaux sociaux entre autre Page Facebook : Tobandi na fashion pour faire notre promotion et accroitre notre clientèle.

Avez-vous des sponsors qui soutiennent ?
Pas encore.Nous avions déjà eu un investisseur, mais il est partir.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans votre profession ?

Nos difficultés sont : la manque des matériels et équipements ; un magasin et un marché pour nos produits.

Quelles sont vos ambitions ?
Mon rêve était de devenir une des grandes dames du monde, styliste, modéliste. J'aimerai un jour travailler dans une grande industrie de mode, recruter les jeunes et leur donner du travail. Surtout les orphelins(es) comme moi.








Nos activités évoluent pour l’instant à Ouganda (Kampala précisément), mais je veux étendre ça le monde entier en commençant par la RDC. Ainsi pour ceux qui veulent entrer en contact avec nous, peuvent les faire à travers notre Page Facebook : Tobandi na fashion ou par mail : Tobandinafashion@gmail.com (pour l’agence) et scolastiqbahati@yahoo.com (personnel).

Laissez-nous votre commentaire! 




Commentaires

Rejoignez -nous sur Facebook

À lire également

Rossy Mukendi : rêve amer 💔

La prière 🙏 et le travail👨‍💻, quoi privilégier ?🤷‍♂️

Taxi pe emati ? 🤔 Tozo tala kaka 🤦‍♂️

Message d'Arnaque: Hydro Quebec- DOSSIER DE CANDIDATURE AU SEIN D'EMPLOIS QUEBEC

L'attente (Part 1)

Les images des quelques actreurs et actrices de NOLLYWOOD

Le Prophète Kadima Souverain Sacrificateur

La prière et le travail, quoi privilégier ?