Congrès : Joseph Kabila peut-être que…

Congrès : Joseph Kabila peut-être que…
Ce n'est plus tabou de le dire : la crise, On est en plein dedans !

Un article de Serge ONYUMBE WEDI,Analyste Politique Indépendant, Expert en Communication

Le gèle des avoirs par-ci, la limitation de la durée des visas octroyés aux dirigeants congolais, par-là. Des marches réprimées, des escapades verbales en longueur de journées par médias interposés. Des massacres à Beni. Des révoltes à Kananga. Et j'en passe…

Et pourtant, à la cité de l'Union Africaine, le dialogue politique n'a pas encore fini de faire ses recommandations. Lancé le 1er septembre dernier pour une durée de deux semaines, ces assises en sont à leur 6ème semaine et rien ne laisse augurait sa fin prochaine. Pas de panique, le Dialogue Intercongolais à Sun City en Afrique du Sud s'était  achevé  au terme de 52 jours par un accord… partiel entre le gouvernement de Kinshasa et le mouvement rebelle de Jean-Pierre Bemba. C'est ce qui a permis l'organisation des premières élections démocratiques après 40 ans.

Pendant ce temps, la pression monte de partout sur le régime en place. Si hier, le Royaume de Belgique mettait ses gants pour parler du processus électoral en RDC, aujourd'hui il n'y a plus à se tromper. À l'instar des Etats-Unis, le Canada, la France et la Grande-Bretagne, le Gouvernement belge a durci également le ton et soutient mordicus, que le dialogue soit plus inclusif pour permettre une sortie de crise, dans le strict respect de la Constitution.

Et dans la foulée, on entend s'annoncer très prochainement la Conférence Internationale sur La Région des Grands-Lacs  à Luanda avec comme thème majeur, la crise en RDC. D'aucuns savent qu'elle n'est pas anodine même si elle découlerait des résolutions des Accords d'Addis-Abeba de 2003. Cette réunion organisée conjointement par la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), les Nations unies, la SADC et l'Union africaine tombe à pic pour donner un coup de pouce aux Congolais qui naviguent à vue.

Qu'en dit Kinshasa ?

Comme d'habitude, le Gouvernement est resté de marbre. La carte du silence-radio caractérise le pouvoir en place face à des situations urgentes jusqu'à ce que les choses se dégénèrent. Je m'en vais vous donner pour exemple deux cas :

Les manifestations du 19 janvier 2015 par l'opposition contre le projet de loi électorale qui nécessiterait un recensement de la population avant l'élection présidentielle ; recensement qui risquait de retarder la date des élections et donc d'allonger le mandat du président de la République Joseph Kabila. Bilan 44 morts et plusieurs blessés sans compter les dégâts matériels.

 Le 23 janvier 2015, le Sénat amende le projet de loi, retirant la condition préalable du recensement et de l'identification au déroulement des élections, et l'adoptant par vote peu avant midi.

Les massacres de Beni qualifiaient par l'armée congolaise des représailles des rebelles ougandais des ADF, ont  causé la mort de plus de 650 personnes, la plupart à l'arme blanche, en deux ans.

Deux ans de calvaire et de martyr qu'on pouvait éviter à la population de cette contrée dès les premières attaques à la machette perpétrées en Novembre 2014. C'est ce qui leur a valu  la colère d'une centaine d'habitants de Beni scandant des slogans hostiles au gouvernement et au président Kabila.

Mais cette fois-ci, c'est PEUT-ETRE différent…
Des sources convergentes renseignent sur la tenue d'un congrès parlementaire qui devrait avoir lieu dans les tout-prochains jours. Cette rencontre spéciale entre les délégués de deux chambres au cours de laquelle le Chef de l'Etat s'exprime sur une question donnée intervient à un moment crucial et, peut laisser augurer ce que tout le monde redoute…

Peut- être que Joseph Kabila s'exprimera de manière claire  sur Sa non-candidature aux prochaines élections dans le strict respect de la constitution. Il n'a cessé de le clamer tout au long de son mandat : « la constitution sera respectée à la lettre».

Peut-être que le Rais s'exprimera sur son vœu de voir le Congo ne pas torpiller sa propre démocratie si chèrement acquise  après Sun- City. Le président Barack Obama l'a encore rappelé à l'occasion du 56ème anniversaire de l'Indépendance de notre pays: « Votre pays est sorti des ravages de la guerre et a atteint une stabilité et une prospérité accrues. Nous sommes aux côtés du peuple de la RD Congo et nous soutenons le premier passage pacifique et démocratique imminent du pouvoir ».

Peut-être que Joseph Kabila voudrait éviter le chaos qui pointe à l'horizon pour lequel personne ne sortira gagnant : après avoir vécu les événements du 19 & 20 septembre derniers et, assisté au déboulement de son homologue Blaise Campaoré. La politique, c'est aussi ce qui se passe chez les autres dit-on.

On sait tous qu'il n'a pas de dauphin en politique à qui il passerait le flambeau à la manière de Poutine-Medvedev. A défaut de l'oiseau rare qu'il a tant cherché autour de lui, l'option de remettre le pouvoir au peuple serait la moins mauvaise.

Je fais le pari qu'en faisant cela, il décrisperait véritablement l'ensemble du paysage politique rd congolais nuageux. Ce serait pour la MP, un coup et une nouvelle donne pour l'Opposition car chacun devra affûter ses armes pour les plus durs : remporter les élections. L'on aboutirait à ce consensus politique tant recherché par tous pour organiser les élections.

Une telle initiative donnerait une bouffée d'oxygène au Dialogue politique en crise d'inclusivité car le problème majeur se serait résolu : tout le Congo verra en lui, un modèle de leader pour l'Afrique de demain. La Cenco n'a pas caché son vœu de voir le Président se prononcer sur cette question.

Il entrera dans les Top 5 des présidents africains qui ont pu surmonter le dépassement de la cassure politique entre le peuple et la classe politique.

Mais ça, c'est encore PEUT-ETRE…

Serge Onyumbe Wedi 
Analyste politique Indépendant & Expert en communication 


Commentaires

Rejoignez -nous sur Facebook

À lire également

Rossy Mukendi : rêve amer 💔

La prière 🙏 et le travail👨‍💻, quoi privilégier ?🤷‍♂️

Taxi pe emati ? 🤔 Tozo tala kaka 🤦‍♂️

Message d'Arnaque: Hydro Quebec- DOSSIER DE CANDIDATURE AU SEIN D'EMPLOIS QUEBEC

L'attente (Part 1)

Les images des quelques actreurs et actrices de NOLLYWOOD

Le Prophète Kadima Souverain Sacrificateur

La prière et le travail, quoi privilégier ?